Navigation – Plan du site
Chroniques

Nécrologie : Evdokija Ivanovna Rombandeeva (1928‑2017)

Eva Toulouze

Texte intégral

Evdokija Rombandeeva avec Eremej Ajpin en septembre 2005

© Photo Eva Toulouze

1Evdokija Ivanovna Rombandeeva, qui nous a quittés le 3 janvier 2017, a été une personnalité centrale de l’intelligentsia mansie. Si Juvan Šestalov en représentait la facette artistique, Evdokija Rombandeeva était la grande dame de la recherche.

2Fille d’un pêcheur‑chasseur de la région, elle a découvert l’école, comme tant d’enfants mansis, à la base culturelle de la Sos’va, puis elle a poursuivi ses études sur la langue mansie à Leningrad, à l’Institut des peuples du Nord, où elle a passé son doctorat de troisième cycle en 1964 avec une thèse sur les verbes causatifs en mansi. Elle est ainsi la première femme mansie à soutenir un doctorat en linguistique. Elle deviendra docteur d’État en 1998. Elle travaillera longuement à Leningrad puis à Novossibirsk avant de rentrer au pays, en 1990, à l’invitation de l’administration de l’okrug, pour prendre à Khanty‑Manskijsk la direction de l’Institut de recherche sur les peuples ougriens de l’Ob’. Elle dirigeait depuis 1991 la section linguistique de l’Institut pour la renaissance des peuples ougriens de l’Ob’ (qui a changé de nom depuis).

3Elle a beaucoup publié sur sa langue, depuis des dictionnaires (russe-mansi en 1957, mansi-russe en 1981) à des œuvres de recherche sur la langue en général (la Langue mansie – (vogoule), en 1973 ; Syntaxe du mansi en 1979) ou sur la dialectologie (1995) ; mais elle a écrit aussi des œuvres plus générales sur la culture de son peuple : l’Âme et les Étoiles : légendes et rituels du peuple mansi en 1991, l’Histoire du peuple mansi et sa culture spirituelle en 1993.

4J’ai rencontré Evdokija Ivanovna pour la première fois en 1985 au congrès des Finno‑Ougristes de Syktyvkar. Je garde deux souvenirs marquants de cette grande dame. Le premier est la rencontre avec Jean Perrot, qui avait publié un compte rendu sur sa Syntaxe dans les Études finno-ougriennes (avec Lucia Popova). Ils ont discuté un peu, par mon intermédiaire (puisque Jean Perrot ne parlait pas russe) de linguistique mansie, et quand le professeur français s’est excusé pour son accent, Evdokija Ivanovna lui avait répondu en souriant qu’elle avait compris qu’il n’était pas de langue maternelle mansie. Le second souvenir est celui de son intervention à ce même congrès, qui portait sur la voyelle non accentuée de la deuxième syllabe dans les dialectes mansis. Théoriquement, un sujet aride s’il en est… Et pourtant : Evdokija Ivanovna avait inscrit au tableau une figure très complexe, montrant toutes les possibilités de réalisation de cette fameuse voyelle, et elle avait dédié son intervention aux problèmes que cette complexité réelle dans les dialectes – parlés à l’époque par 7 500 personnes – posaient dans l’enseignement du mansi dans les écoles. J’ai pris alors conscience de la réalité de la création d’une langue littéraire, et de la difficulté d’implantation d’une forme standard dans des langues dialectalement très atomisées. C’est en fait tout un monde que son intervention m’a ouvert, et c’est ainsi que son intervention, malgré son titre, m’est restée en mémoire plus de trente ans.

5Je ne l’ai pas revue depuis 2005, où, au congrès des écrivains finno‑ougriens, elle a été diligemment présente. Je garde en mémoire sa fine silhouette apportant un verre d’eau à la poétesse estonienne Kristiina Ehin. Ce contraste entre la jeune Estonienne et la vieille Mansie restera mon dernier souvenir d’elle.

6Pour toutes ces raisons, je ne pouvais laisser passer son décès sans un hommage dans notre revue.

Evdokija Rombandeeva en 1985

© Photo Eva Toulouze

Haut de page

Table des illustrations

Légende Evdokija Rombandeeva avec Eremej Ajpin en septembre 2005
Crédits © Photo Eva Toulouze
URL http://efo.revues.org/docannexe/image/6860/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Légende Evdokija Rombandeeva en 1985
Crédits © Photo Eva Toulouze
URL http://efo.revues.org/docannexe/image/6860/img-2.png
Fichier image/png, 315k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eva Toulouze, « Nécrologie : Evdokija Ivanovna Rombandeeva (1928‑2017) », Études finno-ougriennes [En ligne], 48 | 2017, mis en ligne le 17 juillet 2017, consulté le 19 août 2017. URL : http://efo.revues.org/6860

Haut de page

Auteur

Eva Toulouze

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo Search | ERIH PLUS | NSD
  • Logo Centre de recherches Europes-Eurasie | Inalco
  • Revues.org